Le CBD

Les bienfaits sur la santé du cannabis, par cannabinoïde.
Les maladies traitées avec le cannabis, par cannabinoïde.

Comme je l’ai déjà expliqué, le CBD a été pour moi immédiatement et totalement efficace pour mon insomnie. C’est quand même assez incroyable, alors je voulais vous en parler un peu plus.

Les effets du CBD sont-ils psychoatifs ?

Le cannabidiol (CBD) est un cannabinoïde, le deuxième en importance dans les différentes variétés de cannabis, le premier étant le tétrahydrocannabinol (THC). Contrairement au THC, le CBD est reconnu pour ne pas être psychoactif et ne pas provoquer la sensation euphorique recherchée surtout lors d’une utilisation récréative. Il existe par contre un certain débat entourant le terme psychoactif pour le cannabis. Certains spécialistes affirment que le CBD est psychoactif, car il agit bel et bien sur le cerveau et peut avoir des effets anxiolitiques et anti-psychotiques. Il serait donc psychoactif, mais ne présenterait pas d’altérations des fonctions cognitives. D’autres expliquent que comme le CBD n’est ni un stimulant, ni un perturbateur, ni un dépresseur, il ne fait pas partie des substances psychoactives. En attendant que les chercheurs s’entendent sur la définition du concept de la psychoactivité, une chose est certaine, c’est que tout comme le THC et les autres cannabinoïdes, le CBD peut offrir plusieurs bienfaits pour la santé, comme illustré dans tableau plus haut*.

Le CBD est-il un médicament ?

Le CBD peut remplacer certains médicaments, mais son usage va au-delà du simple médicament. Comme tous ce qui touche au cannabis, les effets peuvent varier énormément d’une personne à l’autre et selon le mode ou le contexte d’utilisation, mais il y a tellement de potentiel qu’on peut croire que d’ici quelques années, la majorité de la population utilisera le CBD.  On pourrait facilement imaginer qu’il sera intégré dans nos habitudes de consommation, peut-être comme un genre de supplément alimentaire, un peu comme les Omegas 3 ou les probiotiques.

Une revue systématique a été effectué sur les effets du CBD sur les fonctions cognitives et on conclue que le CBD possède des caractéristiques anti-inflammatoires et anti-psychotiques. Il pourrait être efficace pour remplacer des médicaments donnés aux personnes atteintes de schizophrénie, pour la maladie d’Alzeimer, pour les conditions neuro-inflammatoires (ex. fibromyalgie) et les troubles neurologiques (ex. épilepsie).

Les recherches sont aussi très encourageante pour le traitement des troubles de stress post-traumatiques (TSPT). Il n’existe aucun médicament pour traiter spécifiquement ce trouble, les personnes atteintes prendront souvent des anti-dépresseur et/ou des anxiolytiques.  D’ailleurs la majorité des personnes atteintes aux États-Unis ne sont pas les anciens combattants mais plutôt des femmes qui ont souvent subi des agressions sexuelles ou de la violence.

Le CBD a aussi été démontré pouvant être efficace contre l’anxiété et la dépression, les migraines, l’autisme, les douleurs chroniques, les nausées, la maladie de Cronh, l’arthrite, les maladies de peau, la maladie de Parkinson, l’endométriose eton constate une utilisation dans la communauté d’utilisatrice, pour le TDAH et l’insomnie. Le CBD est aussi prescrit aux enfants, notamment pour les crises d’épilepsie.

Tout porte à croire que le CBD ne crée pas de dépendance, selon ce rapport de l’OMS il n’existe aucun cas d’abus ou de dépendance. Il ne crée donc aucun symptômes de sevrage lorsqu’on arrête une utilisation régulière, comme je l’ai moi-même expérimenté et illustré dans cet article.  D’ailleurs les chercheurs s’intéressent de plus en plus au traitement des dépendances à la nicotine, à l’alcool et aux opioïdes avec l’utilisation du CBD. Il ne semble pas y avoir d’accoutumance non plus, c’est-à-dire qu’il n’est pas nécessaire d’augmenter la dose après quelques temps les effets sont normalement stables sur une longue période.

Certaines personnes peuvent ressentir des effets secondaires, mais ceux-ci sont souvent bien moins importants que ceux de la plupart des médicaments sous-ordonnance. Le but de l’article n’est pas non plus de dire que le CBD est toujours efficace pour tout le monde et je suis consciente que plus de recherches doivent être faites pour plusieurs des maladies citées plus haut pour que le CBD soit reconnu dans le domaine médical et pharmacologique, mais il y a quand même consensus sur le fait que le CBD ne crée pas de méfaits sur la santé des gens, alors pourquoi ne pas le rendre plus accessible ? Même si le CBD était efficace pour un faible pourcentage de la population, ceux-ci auraient quand même le droit d’y avoir accès et d’en connaître les bienfaits.

Comment j’utilise le CBD ?

Je n’ai pas encore eu l’occasion d’utiliser des fleurs de cannabis sans THC, mais comme mentionné dans cet article, c’est l’huile de CBD qui m’a débarrassé de mon insomnie. J’en prenais environ 1/4 de compte-gouttes  ce qui équivaut à environ 3,5 mg. Avec cette toute petite dose, une microdose pour certains, j’ai arrêté de faire de l’insomnie. À titre de comparaison, une personne qui aurait une beaucoup plus grande tolérance au CBD et qui lutterait contre des problèmes plus importants comme la dépression ou l’anxiété pourrait prendre par exemple, 100 mg par jour.

Présentement mon sommeil est redevenu normal et je ne prends plus d’huile de CBD régulièrement. J’utilise plutôt des sortes de fleurs qui contiennent plus de CBD que de THC pour améliorer mon bien-être, diminuer le stress, avoir plus de patience et être plus présente avec mes enfants. Par exemple Reverie de Solace Health a été un coup de coeur dernièrement, avec environ 4% de THC et 10% de CBD.

Comment se procurer du CBD en toute légalité ?

La SQDC a écoulé toutes ses bouteilles d’huile de CBD en une demi-journée le 17 octobre dernier sur son site web. Il faudra donc être patiente* ou aller vers le médical.

Astuce

Saviez-vous qu’en mangeant un petit quelque chose de gras en prenant votre huile de CBD, ça a pour effet d’augmenter la biodisponibilité et donc, la concentration de CBD qui sera absorbé par votre sang…

Joignez-vous à Des fleurs ma chère

Pour partager votre expérience avec d’autres femmes utilisatrices de cannabis vous pouvez vous joindre au groupe Des fleurs ma chère dans Facebook.

*Il est toujours recommandé de consulter son médecin si vous souhaitez traiter une maladie avec le CBD ou le cannabis en général.
 

1 commentaire sur “Le CBD

  1. Ping :Le cannabis et le temps des Fêtes - Des fleurs ma chère

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *