Dépression soignée par le cannabis

Dépression soignée par le cannabis

Nous avons trop coutume de nous juger pendant nos moments d’abattement et de dépression.Robert Johnson

Nous avons traduit et écrit beaucoup d’articles sur le fonctionnement du cannabis. En vue de, démontrer les bienfaits du CBD ainsi que le rôle à ne pas négliger du THC. Nous avons aussi mis l’accent, sur l’action positive du cannabis envers les maladies physiques.

Ainsi donc, nous ne pouvions pas passer au dessus de l’aspect psychique, qui touche bon nombre de personne.

Définir les formes de dépressions:

Tout d’abord, il est important de souligner l’handicap écrasant que crée cette maladie. Car elle empêche selon les troubles de manger correctement, de travailler, de dormir. Certains n’arrivent pas à s’amuser, se détendre et même à ressentir de la joie et du plaisir.

Dépression majeure

Les personnes ont un état de tristesse constant, de vide et de désespoir pendant au moins deux semaines à 6 mois et plus. Voila pourquoi, le malade affaiblie n’arrive pas à prendre soin de lui et à effectuer des tâches quotidiennes.

  • Mélancolie

La personne n’a plus de plaisir pendant les activités, peu de réaction face à quelque chose de bien, culpabilité importante. Par ailleurs, certains signes annonciateurs comme une agitation psychomotrice, serrement des mains, des troubles du sommeil et une dépression intense le matin.

  • Trouble dépressif majeur avec caractéristiques psychotiques

Elle peut survenir avec des symptômes tels que, des hallucinations, des délires. En plus, les délires psychotiques sont souvent associés avec des sentiments de dépression.

Par exemple, une personne atteinte de TDM (troubles dépressifs majeurs) avec des caractéristiques psychotiques peut entendre des voix lui disant qu’elles ne valent rien et ne méritent pas de vivre.

  • Trouble bipolaire ou maniacodépression

Changements d’humeur rapides, hyperactivité, comportement impulsif, élocution rapide et trouble du sommeil

  • Troubles dépressifs saisonniers

Cela survient pendant une certaine période précise de l’année, en générale, c’est plutôt l’automne ou l’hiver. À l’inverse, ils disparaissent au printemps et l’été.

  • Trouble dépressif persistant (anciennement appelé dysthymie)

Humeur dépressive la plupart du temps pendant au moins deux ans. Il y a en général deux de ces symptômes:

  • Faible estime de soi
  • Désespoir
  • Faible concentration
  • Hyperphagie
  • Insomnie
  • sommeil excessif
  • Indécision
  • Manque d’énergie…

À ce propos, il y aurait 350 millions de personnes souffrant de dépression.

C’est la principale cause d’invalidité dans le monde.

Les causes sont multiples: génétique, isolement, abus, stress, conflit, transition ou événement de la vie, abus de substances, maladie grave…

Depression soignee avec cannabis portrait CBD Quebec Ju et Mel
CBD Quebec Ju et Mel

Les traitements à l’heure actuelle

Tout d’abord, il faut noter un point important la complexité de cette maladie. Elle s’associe à divers facteurs biologiques, psychologiques et sociaux, ceux ci peuvent être la cause de la dépression.

Par conséquence, il n’y a pas de traitement spécifique, ni curatif.

Nos hormones:

On conseil d’activer nos endorphines, c’est une hormone sécrétée naturellement par notre organisme. C’est un opiacé naturel produit par le cerveau, dont la fonction est de soulager le stress et accroître le plaisir.

Pour la fabriquer il n’y a rien de compliqué:

  • Faire de l’exercice
  • Méditer
  • Dormir correctement (7 à 9h)
  • Manger équilibré
  • Discuter, sourire, partager…

Personnellement, j’ai essayé la méditation qui a été très bénéfique, mon seul problème est la constance. Une vraie routine, ou habitude se fait en 28 jours d’après mes lectures.

Même si, je ne suis pas encore très régulière la méditation est efficace.

Je ne parle pas de faire une heure tous les matins, je faisais 5mn puis 10mn.

J’ai repris le sport aussi, un peu trop fort avec toujours en tête ce stress de vouloir aller trop vite.

Ce que j’ai appris:

Je voulais faire un 360 degrés par rapport à ma vie, je ne prenais pas du tout soin de moi. Le problème c’est qu’il faut le faire en douceur ! Autrement il est difficile de tenir.

Au lieu de m’aider j’en ai trop fait, je me suis fait mal, je me suis stressée encore plus…

À l’heure actuelle, j’essaye d’être plus relaxe vis-à-vis de moi même.

Lâcher prise petit à petit, ce n’est pas facile… cela s’apprend.

Par exemple, je vais plutôt me promener une heure en profitant du paysage, je fais des photos. Je reprends la médiation, parfois j’oublie de la faire alors j’essaye de ne pas me punir.

“Tu aurais pu la faire, tu es vraiment tête en l’air, tu prends pas soin de toi…“

À mon sens, pour déclencher cette hormone anti-stress il faut déjà comprendre que rien ne sert de courir si tu le fais sans avoir la bonne mentalité.

Finir une activité sportive en étant complètement frustrée parce que tu aurais du en faire plus, te faire bien plus mal c’est tuer tous les bénéfices.

Depression soignee avec cannabis meditation CBD Quebec Ju et Mel
Méditation, Sophrologie… CBD Quebec Ju et Mel

La psychothérapie et la sophrologie:

Cela permet par des séances de reconnaître et d’exprimer ses émotions. Dans ce but, vous développerez vos capacités à faire face à l’adversité. Pour ma part, j’ai eu besoin d’être suivi par une psychologue qui faisait aussi de la sophrologie.

Elle m’a permis de développer divers sujets mais aussi elle m’a appris à respirer dans le but de gérer mon stress. Grâce cet apprentissage d’une respiration abdominale j’ai pu passer des examens oraux et les réussir sans stresser.

Par exemple, cette respiration peut s’effectuer cinq minutes ou plus avant un entretien, elle vous permet de vous canaliser. Comme si vous étiez plus concentré sur vous même, un état parfois cotonneux.

De ce fait, quand vous êtes face à un événement stressant votre esprit et corps reste calme.

Les antidépresseurs:

Tous seuls il ne traitent pas la dépression et leurs effets ne sont actifs que dans quelques semaines.

Les effets secondaires peuvent être violents comme des vertiges, de la désorientation, une prise de poid, un ralentissement moteur, une addiction…

Soyez prudent avec de tels médicaments, n’hésitez pas à vous faire suivre, à poser des questions dans des groupes.

Mes confidences et astuces

Personnellement on m’avait proposé de prendre des traitements pour dormir. J’avais des troubles assez persistants, j’ai fini par prendre deux, trois fois un médicament.

Finalement, j’ai arrêté je n’ai pas du tout aimé ce que j’ai ressenti.

Partant de ce fait j’ai cherché une solution plus naturelle. C’est ainsi que j’ai introduit l’ASMR (de l’anglais Autonomous Sensory Meridian Response, que l’on peut traduire par « réponse autonome sensorielle culminante »)

Avant de me coucher je regarde une vidéo et je finis généralement par m’endormir devant.

Explication d’un passionné et artiste

L’ASMR c’est quoi ? si tu as envie d’en savoir plus, je te laisse regarder cet interview mené par Vous êtes vraiment sympa. et PARIS ASMR, d’autres sont connues comme Asmr et chuchotement, Sandra Relaxation ASMR , Roxane ASMR

J’ai trouvé cela très étrange au début, je me suis même sentie idiote ou gênée puis j’ai fini par relaxer. La détente, les frissons sont arrivés les images, les sons…

Je vous laisse découvrir par vous même cela ne conviendra pas à tout le monde.

A présent, mes troubles du sommeil ont largement diminué, parfois je regarde une vidéo ASMR pour le plaisir et c’est toujours efficace.

J’ai aussi débuté depuis quelques semaines l’huile de CBD qui équilibre je trouve parfaitement mon organisme. De plus, j’ai changé radicalement de lieu de vie, de relations et de travail…

Le stresse est lui aussi fortement diminué, certaines périodes, événements peuvent accentuer le niveau de stresse. Mais cela n’est plus comparable à celui que je pouvais ressentir.

Le cannabis soulage t’il la dépression?

Ce n’est pas d’aujourd’hui l’utilisation du cannabis pour traiter la dépression. Un ecclésiastique anglais recommandait le cannabis, des médecins indiens à la même époque traiter des patients dépressifs avec.

Nous vous avons beaucoup parlé du système endocannabinoïde, organisme dans notre corps maintient l’équilibre interne de notre corps. Au niveau du corps il gère le poid, l’humeur, la température, la glycémie, le rythme cardiaque…

Le cannabis peut être un choix pour remplacer les antidépresseurs.

Il est plus rapide, il stimule notre système endocannabinoïde et accélère la croissance et le développement des tissus nerveux. Aucun effets secondaires gênants.

C’est une solution naturelle, qui permet aux patients d’avoir un esprit plus tranquille, il soulage le stress et améliore l’humeur. De même, qu’il fournit aussi de l’énergie et de la concentration, il soulage l’anxiété et lutte contre l’insomnie.

Prometteur et réalisable

Une étude de 2006 avait révélé que les consommateurs occasionnels et quotidien avaient moins de symptômes dépressifs.

De plus, une autre étude (Université McGill Montréal) a montré qu’une faible dose de THC pouvait servir d’antidépresseur.

Elle pouvait même produire de la sérotonine, qui est un neuromodulateur qui contrôle et régule l’activité cérébrale, agissant sur le sommeil, l’appétit, l’humeur, l’anxiété, la dépression…

À l’opposé, une forte quantité de THC peut aggraver les symptômes de la dépression.

Ces deux cannabinoïdes THC et CBD sont reconnues pour avoir un effet relaxant, antidépresseur, antipsychotique.

Il a été démontré à travers d’autres études (universitaire d’Utrecht Pays-Bas) que le THC peut modifier la réponse au images négatives. D’ailleurs, il peut même intervenir sur les émotions en activant le système endocannabinoïde du cerveau.

Pour terminer, une autre étude a dévoilé qu’il existait un lien entre le cannabis et l’amélioration de la fonction cognitive chez les personnes souffrant de trouble bipolaire.

Conclusion

Le stress est une grande cause de la dépression, nous savons à présent qu’une dose modérée de cannabis permet de réguler le stress et l’humeur.

Depression soigne avec cannabis CBD Quebec Ju et Mel

Samir Haj-Dahmane, chercheur principal à l’Institut de recherche sur les toxicomanies de l’Université de Buffalo, qui étudie le stress chronique et la dépression , conclut:

«Le stress chronique est l’une des principales causes de la dépression», déclare Haj-Dahmane.

« L’utilisation de composés dérivés du cannabis – la marijuana – pour restaurer la fonction endocannabinoïde normale pourrait potentiellement aider à stabiliser l’humeur et à soulager la dépression. »

Source: JEREMY KOSSEN Leafly ;  CBD Quebec Ju et Mel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *