Cannabis : les dangers du vapotage et les bienfaits de la vaporisation.

Je vaporise mon cannabis, mais je ne le vapote pas!

Plusieurs cas de personnes qui ont eu de graves problèmes de santé après avoir vapoter de l’huile de cannabis sont sortis dans les journaux récemment. S’il faut en effet informer la population sur les risques de cette méthode d’utilisation, cela crée malheureusement de la confusion, car la vaporisation du cannabis est de son côté une des méthodes d’utilisation les moins risquées.

Le vapotage du cannabis

J’ai toujours trouvé que les « Vape Pens » ou « cigarettes électroniques » avaient l’air très attirant, pratique et discret, en plus d’être très abordables sur le marché noir. Par contre, après quelques recherches sur le sujet ma conclusion était faite, il s’agit d’une des façon les plus risqué de consommer du cannabis. Le problème avec ces appareils est que l’huile de cannabis doit être mélangé avec du « E-Liquid » pour fonctionner et c’est ce produit qui est risqué pour la santé. Les producteurs autorisés dans le marché médical ont tenté de sortir un de ces produits bien avant la légalisation, mais aucun n’ont réussi à faire approuver quoi que ce soit par Santé Canada. Aux États-Unis, les cas de problèmes de santé liés à ces appareils sont connus depuis un bon moment. Il existe tout de même des produits qui font la promotion de la santé, mais ceux-ci n’ont pas été approuvés au Canada. Personnellement, je ne suis pas convaincue et même si leur image de marque est très séduisante, comme dans tout produit que je consomme, ça me prend la liste des ingrédients pour me convaincre ! Quand je lis la phrase : « Our formulations contain only distilled cannabis oil (both THC and CBD dominant extracts) and terpenes derived from all-natural plant material.  » J’ai l’impression que je me fais avoir parce qu’ils essaient de nous donner l’impression (si on lit trop vite) que c’est le seul ingrédient alors que ce n’est pas possible…

La vaporisation du cannabis

La vaporisation de son côté est un mode d’utilisation peu connu, mais beaucoup plus sécuritaire que de vapoter ou fumer le cannabis. Pas de mélange de produits inconnus et pas de combustion, on ne fait que réchauffer le cannabis à une certaine température pour créer de la vapeur et on inhale cette vapeur. Sur le site de la SQDC on explique que « la vaporisation consiste à chauffer le cannabis jusqu’à obtenir une température où certains cannabinoïdes bouillent puis s’évaporent, mais sans se consumer. » On peut le faire avec les fleurs séchées directement ou encore avec un concentré, ceux-ci intégreront le marché légal dès janvier 2020. Le coût de départ est cependant assez élevé étant donné que qu’il faut se procurer un vaporisateur et il n’y a pas grand chose de fiable en bas de 100$. Il existe aussi le Dab Rig qui permet de vaporiser les concentrés de cannabis. Un autre avantage de la vaporisation du cannabis est que cela crée beaucoup moins d’odeur qu’en le fumant et on peut facilement l’utiliser dans la maison sans que l’odeur dérange ou nous suive partout.

Comment je vaporise mon cannabis

Personnellement, j’ai une faible tolérance au THC, alors je suis aucunement intéressée par les concentrés. J’ai le Pax 2 qui m’a coûté 200$ et qui me permet de vaporiser les fleurs de cannabis de façon discrète, pratique et avec un certain style ! J’espère vraiment qu’il y aura plus d’informations sur le sujet parce que le vapotage et la vaporisation du cannabis sont facile à confondre, mais sont loin de comporter les mêmes risques pour la santé !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *