Blogue

  Marguerite* a la fibromyalgie depuis 13 ans, par chance, la docteure qui la suit affirme être à la fine pointe des connaissance pharmacologiques pour traiter la fibromyalgie,  cette maladie horrible qui laisse Marguerite avec des douleurs chroniques un peu partout dans son corps, de jour comme de nuit. Après tous ces essais durant toutes ces années, Marguerite n’y croit plus,  il y a eu certains produits qui l’ont soulagée, mais après quelques temps ils deviennent inefficaces. Marguerite a aussi le syndrome de l’intestin irritable et elle fait de l’insomnie et de l’anxiété. Elle aimerait trouver une façon de réduire sa prise de médicaments et même de les arrêter un jour. Une première expérience avec le mauvais produit En faisant des recherches sur le web Marguerite a entendu parlé des bienfaits du cannabis, au début elle pensait que ce n’était pas pour elle, elle ne fume pas et n’a pas l’intention de commencer à fumer ! Mais en fouillant plus, elle a vu qu’il existait des huiles qu’on peut prendre par ingestion. Elle a parlé à son médecin pour avoir une prescription, mais malheureusement la docteure ne veut rien savoir de prescrire du cannabis à ses patients. Alors Marguerite a trouvé

Les différents produits contenant du CBD

Posted on novembre 21, 2018

  Il y a beaucoup de confusion autour des produits contenant du CBD. Les produits à spectre complet, le chanvre, les isolés… Tentons de démêler tout ça… Les produits à spectre complet et l’effet d’entourage La SQDC offre certains produits ne contenant que du CBD, sans THC, par exemple le Temple  ou l’huile de CBD de Aurora. Le même genre de produit est aussi offert dans le marché du cannabis médical, avec moins de ruptures de stock, en général. Ces produits à spectre complet ou «full spectrum» sont reconnus pour offrir les meilleurs résultats à cause de l’effet d’entourage ou l’«entourage effect».  L’effet d’entourage est la théorie qui veut que toutes les molécules composant la plante agissent ensemble pour produire un effet bien meilleur d’un point de vue médical. Donc, les produits qui contiennent du CBD de façon islolée, sont connus pour être moins efficaces que les produits qui contiennent les autres cannabinoïdes (il existe une centaine de cannabinoïdes), les terpènes, et même les autres composés naturels de la plante (cétones, esters, lactones, alcools, acides gras, etc.). Les produits de CBD isolé ou cristaux de CBD Vous ne trouverez donc aucun produit contenant du CBD isolé, aussi appelés cristaux de CBD,
Voici ma réponse au texte du blogue de La parfaite maman cinglante, rédigé par « La collaboratrice dans l’ombre», Je suis une maman et je consomme du cannabis. J’ai lu ce texte et j’ai senti le besoin de répondre parce que je crois qu’il pourrait contribuer à la stigmatisation des mères qui utilisent le cannabis. J’aimerais aller un peu plus loin que l’auteure anonyme et ajouter quelques précisions sur la réalité des mères qui utilisent le cannabis. L’utilisation responsable du cannabis ne signifie pas qu’il faut se cacher Le cannabis est une plante médicinale et est utilisé de cette façon par un grand nombre de mères, qu’elles aient une prescription ou non. Cette plante est parfaitement compatible avec la maternité et permet à un grand nombre de femmes d’améliorer leur bien-être personnel. Nous sommes plusieurs mères qui utilisons le cannabis de façon régulière,  le matin, le midi, le soir ou la nuit, quand nous en avons besoin, sans nécessairement attendre que les enfants soient couchés. Nous sommes des centaines à utiliser le cannabis de façon médicale.  Il nous permet de combattre le stress, la dépression, l’anxiété, les douleurs menstruelles, le syndrome du stress post-traumatique, la fibromyalgie, les migraines, l’insomnie et
cannabis médical
Photo : Radio-Canada/Maxime Corneau Plusieurs utilisatrices de cannabis ont certains problèmes de santé et s’auto-médicamentent avec le cannabis depuis plusieurs années sans jamais en avoir parlé à leur médecin. Il y a pourtant plusieurs avantages à devenir une utilisatrice de cannabis médical, en voici quelques uns: Vous avez droit à un suivi médical avec votre clinique ou votre médecin; certains producteurs autorisés ont des tarifs de compassion pour les personnes à faible revenu; la taxe d’accise est absorbée par certains producteurs autorisés (voir lesquels plus bas); vous avez le droit de faire pousser votre propre cannabis; la quantité autorisée à posséder est plus élevé (150g plutôt que 30g); vos achats sont admissibles au crédit d’impôt pour frais médicaux; certains symptômes sont couverts par certains régimes d’assurances collectives; vous contribuez à la reconnaissance de l’utilisation médical du cannabis auprès des décideurs. La première étape pour devenir utilisatrice médicale est de prendre rendez-vous avec son médecin ou avec un professionnel de la santé d’une clinique spécialisée en cannabis médical. Prendre rendez-vous avez son médecin Pour celles qui décident de demander directement à leur médecin, il faudra lui demander de remplir soit le formulaire de Santé Canada, ou le formulaire disponible sur le
Photos : Sara Pflug, Burst et Justin Aikin, pexels.com On a tendance à voir les utilisations médicales et récréatives du cannabis comme des opposés, mais quand on y pense les utilisatrices qui ne sont que dans une seule catégorie doivent être assez rares. L’utilisatrice médicale La liste de conditions pour utiliser le cannabis est longue. Les douleurs chroniques, le stress post-traumatique, la maladie de Crohn, les douleurs menstruelles, le cancer, l’insomnie etc. Les utilisatrices au prise avec les conditions les plus sérieuses ont souvent à traiter leur maladie avec de puissants médicaments. On peut présumer qu’elles ont commencé à utiliser le cannabis sans avoir l’intention de chercher un «buzz», mais plutôt pour réduire leur consommation de médicaments. Par contre, il est tout de même possible qu’elles puissent apprécier ce «buzz» et que ce soit finalement devenu un effet secondaire désirable pour elles qui fait qu’elles en sont venu à aimer, plutôt que détester, se médicamenter. L’utilisatrice récréative On peut aussi utiliser le cannabis simplement pour le «buzz», c’est-à-dire, simplement pour le plaisir, dans un concert ou lors d’une soirée, tout en prenant un verre. D’ailleurs le «buzz» en question peut en fait être plusieurs choses, pour certaines ce sera de la